Cabaret

Deuxième cabaret : complet et vitaminé

Pour son deuxième cabaret, Le Bruit Qui Court a réjoui le public de la Divine Comédie et montré une belle énergie. Rendez-vous pour le prochain en janvier !

Compliqué d’envisager un spectacle un vendredi soir, entre le Vieux Port et la Plaine, théâtre d’affrontements réguliers depuis quelques semaines… Le public était pourtant au rendez-vous pour notre deuxième cabaret à la Divine Comédie. Joie d’afficher complet avant même le début du spectacle, joie aussi de retrouver cette jolie petite salle un mois après nos premiers pas.

En parfait maitre de cérémonie, Olivier a placé les joueurs dans les meilleures conditions. Il y a eu de l’énergie, beaucoup d’énergie, des rires, de l’émotion, très peu de temps-morts !

Sur la scène on a pu voir,
des super-héros,
Guignol et ses amis,
un coaching en communication non-violente un peu particulier,
du théâtre de boulevard,
du théâtre “portable” contemporain,
quelques gilets jaunes qui s’invitent dans les débats,
une inédite “impro qui court”,
la traditionnelle “impro du public”…

Bref, on ne s’est pas beaucoup ennuyé ce vendredi-là à la Divine Comédie. Et la meilleure nouvelle de la soirée, c’est que nous y reviendrons en 2019, un vendredi par mois entre janvier et mai.

Rendez-vous au théâtre, à l’année prochaine !

Laisser un commentaire